Voici un petit guide pratique si vous vous apprêtez à acheter un van en Nouvelle Zélande.

🤷‍♀️ MISSION N°1 : SAVOIR CE QU’ON VEUT 🤷

Nous nous sommes rapidement focalisés sur un campervan self-contained c’est à dire équipé d’un bidon d’eaux usées, un bidon d’eau propre et de toilettes (sèches ou chimiques).

Mais à quoi ca sert? Avec cette étiquette collée au pare brise, on a accès à plein de free camp dans des coins bien paumés dans la nature, donc ça nous a paru indispensable. Et puis on est autonomes un peu partout, et ça ça nous plaît aussi :).

Côté aménagement, nous n’avions pas trop d’exigence car Mac Gyver est avec moi, héhé.


🕵️‍♂️ MISSION N°2 : TROUVER LE VAN 🕵️

Où aller ?

  1. Carfair d’Auckland. Samedi ou dimanche matin. Nous en avons fait 2 mais attention aux arnaques ! C’est un gros business et il y a moyen de tomber sur un van avec un état mécanique très médiocre. Mais ça peut aussi être l’occasion de faire une bonne affaire ! De notre côté, rien de séduisant.
  2. Le groupe Facebook Français en NZ. Nous avions repéré plusieurs véhicules sympas mais pas disponibles tout de suite.
  3. Trademe.co.nz. Un genre de bon coin, mais il y a très peu de véhicules déjà aménagés, la plupart sont donc à aménager. On se garde ça pour l’Australie car on ne reste pas suffisamment longtemps ici pour s’engager dans ce chantier. Quoi que…
  4. A force de fouiner sur la page FB des français en NZ on tombe sur un français qui a ouvert son business à Papakura (45 min de train d’Auckland-Britomart), il retape des vans et les vend aménagés. Alexandre Blanchard. Y’avait du choix, on a trouvé notre bonheur dans son entrepôt.

💰MISSION N°3 : LE BUDGET À INVESTIR💰

Plusieurs critères rentrent en jeu pour définir le budget à mettre dans le van.

  1. L’équipement fourni : matériel de cuisine, de camping, de loisirs (kayaks, planche etc), literie, rangements, outils, eau chaude, batteries, convertisseur d’électricité 12V/220V.
  2. Si la cuisine se fait à l’intérieur ou à l’extérieur du van. Important car il pleut souvent en NZ.
  3. L’état mécanique évidemment. Attention le WOF (contrôle technique) n’est pas une super garantie. C’est beaucoup moins pointilleux qu’en France!
    Voici les points de contrôle que vous suggère Cédric le mécano pour un achat plus serein :
    – l’état du moteur (ne doit pas être trop propre sinon c’est chelou sauf si travaux faits récemment avec facture à l’appui)
    – la corrosion du véhicule
    – le fonctionnement du klaxon, des essuies glaces, des feux et des clignotants
    – l’usure des pneus
    – l’état des disques et plaquettes (visibles à travers les jantes)
    l’ouverture/fermeture des vitres et portières
    – l’efficacité du frein à main (blocage des 2 roues arrière)
    – le passage des vitesses
    – le niveau d’huile et d’eau
    – l’allumage de tous les voyants au démarrage.
  4. La période de revente. Entre décembre et février, c’est l’été donc de nombreux voyageurs arrivent pour profiter de la saison. Cette période est donc plus propice qu’en juin-juillet où l’hiver commence. On vous confirmera tout cela lorsque nous partirons.

📝 MISSION N°4 : LA PAPERASSE 📝

  1. WOF : Contrôle technique à passer tous les 6 mois pour les véhicules avant 2000 (sinon tous les ans). Mais comme je vous l’ai dit, ce n’est pas une super garantie sécurité. Il a été passé la semaine dernière, donc nous n’aurons pas besoin de le refaire à la revente. 💵 : 50$
  2. Changement de propriétaire. Se fait à la poste, trop facile avec papiers identité, modèle, nom, adresse, immatriculation. Vérifiez que le vendeur est bien l’ancien propriétaire du véhicule. 💵 : 9$
  3. REGO (Registration). Autorisation de circuler avec le véhicule. Se fait aussi la poste, en achetant une durée. 💵 : 33$ pour 3 mois
  4. VIR (Vehicle Information Report) : Vérifier que le véhicule n’est pas volé et en règle. Sur internet. 💵 : 25$

ET DE NOTRE CÔTÉ ÇA SE PASSE COMMENT ?

Mazda E2000, 330 000 km, année 1992. Même pas peur !

Côté équipement : Self contained, le nécessaire pour cuisiner, la vaisselle, la literie, les rangements, quelques outils, des bouquins, des cartes, un hamac…

LES MEGA + :

  1. Se convertit en salon avec le canapé au fond du van, donc méga gain de place.
  2. EAU CHAUDE Mesdames et Messieurs !
  3. Convertisseur 12V/220V pour recharger nos appareils en route.
  4. Cuisine à l’intérieur évidemment.

Côté mécanique : Vous connaissez tous Cédric? Parmi les dizaines de vans disponibles, on choisit LE van qui ne démarre pas, sinon c’est trop facile. Le courant passe bien avec Alex et son mécano Kent, donc on fait affaire le soir même et on reviendra demain pour les 2-3 bricoles à faire…

Ce ne sont pas les rideaux qui nous ont séduit


Notre maison mobile désormais

Le lendemain : Journée mécanique pour les uns, rangement du van pour les autres. Au final, les réparations sont plus longues que prévues, car le moteur d’essuie-glaces est fatigué, et vu qu’en NZ il pleut souvent, c’est pas du luxe d’avoir des essuie-glaces efficaces ! Et pour ça, il suffit juste de démonter le tableau de bord. Ben quoi? Donc on reviendra demain, c’est pas grave !

Twelve ratchet please ! Grâce à Ju, les réparations en musique c’est toujours plus sympa 🙂

Le surlendemain : C’est donc le jour où on remonte le tableau de bord, on fait la purge des radiateurs, on change la tête et le doigt d’allumeur et où on part? Ouais, à peu de choses près.

Les essuie-glaces c’est mieux mais l’idéal aurait été de changer le moteur sauf que là les délais sont de 3 semaines… Donc Ced remonte tout, peaufine quelques réglages, et moi pendant c’temps là j’tourne pas la manivelle mais je change les rideaux, nettoie le van et puis je discute voyage avec Alex et Lys. J’me plains pas 🙂

Rangements cuisine avec rideaux made in 2C

Il est tard, allons manger un bon kebab (d’agneau of course) tous ensemble et on terminera demain.

A bientôt les copains !

On a rendu les clefs de l’auberge, donc Alex nous prête un van pour passer une super bonne nuit dans un free camp pas loin (sauf qu’on arrive et c’est déjà fermé donc on tourne un peu et on en trouve un autre pas si loin). Ouf!

Le sursurlendemain : Alex et Kent sont pas rassurés, ils pensent que le moteur chauffe et nous demandent de repasser demain pour faire je ne sais quel test. Écoutez les gars, on est pas mal avec vous alors ok! On prend juste notre van pour aller dormir dans le freecamp fermé la veille pour l’inaugurer !

Premier repas


Premier dodo

Le sursursurlendemain : On passe faire le plein de courses car on sent que le départ est proche alors on sera parés! J’en profite pour faire une lessive (ne négligez jamais votre machine à laver) pendant que Ced termine de bricoler la mécanique et quelques aménagements intérieurs. Mais on est bien ici, on a presque pas envie de partir et d’accepter la proposition d’Alex (qui veut embaucher Cédric!!!).

Kent et le « king of mecanic »

Ça tombe trop tôt, on veut voir du pays quand même ! Qui sait, on se recroisera sûrement 😉

Avec toutes ces péripéties, Alex nous offre l’eau chaude, le convertisseur et nous baisse le prix du van. Mais au delà de ça, nous avons fait de supers rencontres, qui nous ont permis d’apprécier le contretemps! En plus on repart avec des adresses de spots magiques car Alex et Lys ont bien baroudé aussi en Asie et NZ donc au top!

LET’S TAKE THE ROAD NOW : FIRST STOP -> Péninsule de Coromandel !!!

Tout propre, prêt à faire quelques kilomètres de plus !

Découvrez encore plus de photos de notre van! RDV dans la Galerie Nouvelle Zélande - Nord

Join the discussion One Comment

Un p'tit mot ça fait toujours plaisir !

%d blogueurs aiment cette page :