Nous reprenons donc la route pour atteindre doucement Melbourne en profitant des merveilleux spots qu’offre la côte sud est.

Je ne sais pas si vous vous souvenez de la photo de la Big Banana, mais en Australie ils adorent construire des « Big Things ». Et ben, on est passés devant le Big Sheep.

Balaise le mouton !

Mardi 27 mars. On roule, on roule et tiens donc on passe par la Kangaroo Valley ! Mais même à 5km de la cabane d’Alex où nous avions passé une semaine lors de notre Helpx à Sydney ! Il répond pas au téléphone mais c’est pas grave, on tente le coup. Et on a bien fait ! Surpriiiiiiiiiiiiise ! Alex était là, accompagné de 2 nouveaux helpers français Alexis et Camille qui prennent le relais de la construction de la cabane. Donc on passe la soirée sur place, on dîne ensemble et on dort dans le van. Jervis Bay ce sera pour demain matin.

🌈 JERVIS BAY – ENCORE UN PARADIS SUR TERRE 🌈

🌅 HUSKISSON ET VINCENTIA 🌅

Et ben, c’est garanti y’a de la place pour tout le monde au paradis ! Je devrais plutôt écrire aux paradis car pour le moment on a croisé plusieurs spots dignes de ce nom !
De l’eau transparente, des plages de sable blanc, des kangourous, des perroquets de toutes les couleurs, une végétation bien dense, Jervis Bay est définitivement l’un de ces paradis sur terre.

Mercredi 28 mars. Premier stop rapide à Huskisson pour manger un morceau et commencer à apprécier le paysage qui sera « commun » dans les environs de Jervis Bay : c’est-à-dire eau turquoise, immenses plages de sable blanc, et température (extérieure) parfaite.

Ça sent déjà le pas dégueu

On longe la côte pour se rapprocher des plages de Vincentia, où de nombreux kitesurfeurs s’éclatent avec la météo qui s’y prête carrément. Même si l’eau est un peu fraîche (surtout à cause du vent), je ne peux pas résister à l’envie de me baigner dans cette eau magnifique ! Alors plouf ! On est le 28 mars, et je me suis baignée dans une eau idyllique 😊

On poursuit le long de la côte pour faire couiner sous nos pieds le sable blanc de Hyams Beach. On aime bien, quand le sable couine quand on marche dessus. Y’a l’explication scientifique sur Wikipédia pour les curieux. Un petit peu plus de monde ici, mais on a l’embarras du choix pour poser notre serviette et kiffer l’endroit.

Carte postale

🌳 BOODEREE NATIONAL PARK 🌳

Milieu d’après-midi, nous entrons dans le sublime Booderee National Park, accès payant (11$/voiture) sauf si vous y passez la nuit (camping à réserver). On choisit l’option camping sur place, étant donné qu’on a largement de quoi s’occuper pendant 2 jours !

Nous dormirons donc à Green Patch, bord de plage évidemment, et à peine installés on retrouve nos potes les kangourous en train de brouter l’herbe à côté. Pas farouches pour un sou ! On ne s’en lassera jamais d’observer ces animaux, et encore moins dans leur habitat naturel ! Ils sont habitués à la présence de l’homme ceux-là, et mangent dans notre main… Maos de l’herbe hein, leur herbe ! SVP, au moins respectez leur alimentation naturelle… les chips, c’est pas tout à fait ce qu’ils trouvent pour se nourrir.

Petite balade dans la forêt, non loin du camping, à travers les arbres qui ont résisté à l’incendie de septembre 2017 qui a fait des ravages, hélas. Oh puis, sur le camping, y’a tout plein de perruches de toutes les couleurs comme on aime tant !

Trouvez les perruches

Jeudi 29 mars. On explore le parc en long en large et en travers, en commençant par la merveilleuse plage juste au pied du camping.

A 2 pas du camping

Puis on longe la côte vers la pointe nord, et on arrive à Murray’s Beach. Baignade obligée, même Ced arrive à rentrer dans l’eau ! Youpi !

La baignade est irrésistible

On fait ensuite une petite balade vers un vieux phare, mais il valait pas le coût celui-là. Complètement en ruines, et le décor était un peu carbonisé par rapport à l’incendie de 2017….

Les ravages du feu

Demi-tour vers le jardin botanique, avec une balade bof aussi autour du Lac McKenzie. Faut dire que c’est difficile de rivaliser avec les plages paradisiaques que l’on trouve tout le long du parc….

On se rabat donc sur Cave Beach, mais là l’eau est vraiment trop froide, alors on se contente de mater le paysage et regarder les surfers jouer dans les dernières vagues de l’après-midi.

La dernière de la journée

Et le pompon, les kangourous qui squattent le parking et les alentours.

On a vraiment bien profité du parc, et on ne regrette pas un instant d’être un peu revenus sur nos pas pour visiter cet endroit ! Un incontournable de la côte est !

Maintenant, on avance un peu, pour passer la nuit dans la forêt de Termeil.

VICTORIA NOUS VOILÀ

Vendredi 30 mars. Nous descendons tranquillement la côte, avec un petit déjeuner à Long Beach, un petit détour par la Batemans Bay, une pause photo à Corrigans Beach, et un déjeuner à Cuttagee Beach dans la Barragga Bay.

Prochaine destination, Pambula Beach, où Cédric se rapproche pour observer un professionnel de jetski à l’œuvre. Jolies figures, mais hélas, c’était la fin de la session… On prend à peine de hauteur pour apprécier l’immensité de la plage.

🎣 GIPSY POINT 🎣

Bye Bye New South Wales, et Welcome to Victoria !

Alexis et Camille nous envoient vers le Gipsy point. Ok, on fait pas les difficiles ! En chemin, on s’arrête en bord de route pour acheter une douzaine d’huîtres à 8$ (soit 5€). Et nous arrivons à Gipsy Point. En premier lieu, il s’agit d’un spot de pêcheurs, autour d’un lac très mignon.

Lac Gipsy Point

Mais en fait, c’est le repère des kangourous !!!!!! Nous n’en avons jamais vu autant, dans leur habitat naturel ! Impressionnant !

27 ! Trouvez les 🙂

Sur la photo, vous pouvez en compter 27 (oui oui 27 ! certains sont bien cachés). Mais il y en avait encore d’autres, des rebelles, qui vivaient à l’écart du groupe. Ben oui, Pâques, les fêtes de famille tout ça c’est un peu relou. On préfère brouter l’herbe en face du lac, c’est plus rigolo.

🌅 MALLACOOTA LAKE 🌅

On y va ? On y a pas ? Bon on y va, c’est juste à 20 kms après tout…. Mais quelle bonne décision !!!!!! Mallacoota Lake, c’est une zone estuaire splendide. Un immense « lac », à 2 coups de pagaie de l’océan, donc des bancs de sables se mêlent au paysage, la faune est riche : pélicans, oiseaux, poissons …. Mais surtout, nous sommes au parfait endroit au parfait moment. C’est-à-dire en fin de journée, avec une magnifique pleine lune qui se reflète dans le lac. Un spectacle pour les yeux !

On en profite jusqu’au bout, en s’arrêtant donc ici pour déguster les huîtres ! 😊

Puis on remonte à l’entrée de la voie rapide, pour passer la nuit dans un freecamp, à Genoa.

💧 LAKES ENTRANCE 💧

Samedi 31 mars : Oups, nous n’avons pas trop d’essence quand même. Pas de panique, la prochaine station est à …. 40 kms… Ah ouais, bon ben 5kms plus tard, ce qui devait arriver arriva ! C’est pas comme si on avait un jerrycan vide à l’arrière du van, j’dis ça, j’dis rien.

L’aventuuuuuuuuuuuure !

30 secondes plus tard, un couple d’australiens s’arrête. De retour sur Melbourne, après leurs vacances, ils me font un peu de place à l’arrière et m’emmènent à la station service de Cann River, avec mon jerrycan de 5L. Ced reste là, en attendant que je fasse du stop dans l’autre sens pour ramener l’essence. Super sympas, 40 kms, ça passe très vite quand on papote avec des gens super cool ! Merci pour votre gentillesse !

Jerrycan rempli, je me mets du bon côté de la route (c’est mieux, hein ?), j’affiche mon plus beau sourire ( à défaut d’être bien coiffée) et hop là, le pouce en l’air, on y croit ! 5 minutes plus tard, une famille de Melbourne m’invite à monter, ils se dirigeaient vers Mallacoota, pour le week-end de Pâques. Impeccable, mission accomplie haut la main, grâce à la sympathie des habitants de Melbourne. On nous l’avait dit, ils sont vraiment sympas les gens là-bas ! Et en plus, ce sont 2C, Clint et Cindy.

Nous voilà quelques kilomètres plus tard arrivés à Lakes Entrance, dernière zone estuaire avant Melbourne.

Lookout

💎 WILSON PROMOUNTARY – UN JOYAU 💎

Dimanche 1er avril. Après avoir pris une bonne douche à Sale (désolée j’étais obligée de la faire) nous allons explorer le parc national du Wilson Promountary.

Nous avons l’embarras du choix pour les randonnées mais nous optons d’abord pour celle qui longe la côte, et qui nous fait traverser 3 plages.

🚶 THREE BAYS WALK 🚶

On commence par la plus belle plage : Squeaking Beach. Des énormes rochers, des vagues gigantesques qui s’éclatent contre, et une eau bleue turquoise….ou plutôt vert émeraude, je ne saurais dire…

On poursuit pour rejoindre Picnic Bay et enfin Whisky Bay.

2ème et 3ème baies

On n’aime pas trop les randonnées où il faut emprunter le même chemin pour le retour. Alors on décide de passer par la route. Sauf qu’au bout d’un moment, les abords de la route n’étaient pas très larges, donc pas très prudents…On attend alors à un point de vue en se disant qu’une voiture voudra bien nous redescendre au parking. Et pendant ce temps-là, une famille change la couche de bébé, et on en fait quoi de la couche sale ? On la balance dans la nature ? Ben bien sûr !!!! Donc j’ai gentiment demandé à la madame si elle avait l’intention de décharger tous ses déchets comme ça ? (car elle faisait aussi le nettoyage de sa voiture) Et elle me répond, « Non, non je vais tout ramasser après…. ». Et la marmotte elle met le chocolat…. Bon, finalement elle a tout ramassé, c’est le principal. J’ai eu le sentiment d’avoir accompli ma BA pour la planète. Mais comme quoi, tout le monde ne respecte pas ce merveilleux environnement et c’est vraiment déplorable, et encore plus dans un parc national ! Outrageant…C’était mon coup de gueule du jour. 2 jeunes de Perth nous redescendent au parking, et on prend le temps de faire une deuxième balade dans la nature.

🐾 PROM WILDLIFE 🐾

Allons donc découvrir les animaux sauvages du Wilson Promountary. Encore et toujours des kangourous, des wallabies mais on s’en lasse, pas vrai ? Non c’est pas vrai. Mais depuis que le temps qu’on le cherche, nous l’avons enfin rencontré, le fameux wombat.

Première rencontre avec un wombat (vivant)

Donc mission accomplie, on a pu voir ce p’tit animal rigolo, dans son habitat naturel en plus ! On reprend donc la route pour se rapprocher de Philip Island, où nous irons voir les plus petits manchots du monde, 33 cm parait-il !

🐧 PHILIP ISLAND 🐧

Lundi 2 avril. Découverte de Philip Island, réputée pour accueillir des gigantesques colonies de Blue Pengouins. Plus de 32000 p’tits manchots qui vont et viennet aux alentours des côtes de cette île de 100km².

Alors on s’émerveille une fois de plus des côtes de l’île avec une mention spéciale à l’activité des vagues contre les rochers, et la pointe nord The Nobbies.

On visite ensuite une expo sur l’Antarctique, mais on aurait pu s’en passer. L’attraction est plutôt destinée à un jeune public. En route, on croise un animal qu’on avait encore jamais vu : l’échidné.

Version OZ du porc épic

Fin d’après midi, tour de karting sur le circuit miniature de celui du Grand Prix Automobile. Besoin de préciser que c’était Ced le plus enjoué ? 🙂

C’est pas le circuit de Speedkart haha

Et enfin, voilà le moment tant attendu de la parade des manchots ! Juste après le coucher du soleil, les colonies reviennent sur les plages pour retrouver leur nid pour passer la nuit au chaud. On prend donc un ticket pour assister à cette parade, et avoir accès aux abords de la plage où ils sortent de l’eau.

Le truc un peu moins fun, c’est qu’on est pas tout seuls, et qu’il était donc conseillé de venir tôt pour avoir de « bonnes places ». Donc nous sommes installés dans ces fameux gradins et on poireaute plus de 2 heures avec certes une jolie vue, mais on se les caille grave ! On observe les gens qui s’installent – chacun son style! Y’a les top organisés avec coussin/matelas/couverture pour se poser sur le sable ; y’a ceux qui viennent à l’arrache (comme nous) en tongues (voire short) et qui se les caillent grave, y’a ceux qui font un concours de selfies pour faire passer le temps, et y’a aussi les millions de chinois. Bref on est au taquet, serrés comme des sardines (au moins ça réchauffe) à attendre l’événement. C’est le côté qu’on a pas trop aimé. On préfère les ambiances « oh tiens regarde c’est le repère des kangourous ! » alors qu’on se baladait juste là par hasard…

N’empêche que quand le moment est arrivé, et qu’on voit leur petite frimousse à ces manchots miniatures, et ben on se dit qu’on a bien fait de venir. Ils sortent en groupes de petites ou grande dizaines et on les observe. Pas de flash, car les manchots craignent la lumière et peuvent se mettre en danger en retour… Malgré ces raisons, certains ne respectent malheureusement pas ces règles…pour avoir le parfait profil Facebook, ou encore la top Instagram picture !

En remontant le chemin vers les plateformes, on arrive à les observer de beaucoup plus près, c’est très rigolo. On prend 2-3 clichés sans lumière, ça donne ce que ça donne peu importe mais on respecte les animaux.

En voilà 4, juste à côté

Mardi 3 avril. En route pour Melbourne ! C’est quoi le programme dans cette ville attirante par son ambiance, ses habitants et son aspect culturel ? Vente de van, achat de 4×4, visite de Ced (pote de Ced), installé à Melbourne depuis 4 ans, et bien sûr découverte de la ville sur un rythme pépère. ..

Découvrez encore plus de photos de notre road trip dans le sud est ! RDV dans la Galerie Australie - De Jervis Bay à Melbourne

Join the discussion 4 Comments

  • Melp dit :

    Alors nous on a vu un peu les mêmes bêtes … à la Citadelle lundi 🙂 par 25 degrés, et oui M’dame 🙂

  • Lulu dit :

    Très belle balade. Merci pour ces belles tofs et ces commentaires si bien écrits. Bises.

    • 2ctheworld dit :

      Merci Lulu! C’était pas mal du tout en effet,et en ce moment changement de décor nous faisons la traversée du désert 🙂 mais faudra patienter car la connexion n’est pas terrible. Haha. Bisous à mon plus fidèle admirateur

Un p'tit mot ça fait toujours plaisir !

%d blogueurs aiment cette page :