Mardi 18 décembre. Après avoir passé quelques jours à Moalboal, nous prenons donc le bus direction Oslob, dont le principal intérêt est de nager avec les requins baleines.

LE JOUR J : 6H DU MAT, PRÊTS À SNORKELER

Après un premier aprèm tranquille, on pose nos affaires dans notre petite hutte au Maxvir Inn. On se couche pas tard car demain à 6h on doit être d’attaque pour rencontrer les requins baleines avant que les cars de chinois débarquent. Et oui, c’est le gros bémol de ce type d’attractions. C’est pas qu’on les aime pas, mais ils sont quand même insupportables. Et ça crie, ça pousse, ça te marche dessus, en fait tu n’existes tout simplement pas.

Mercredi 19 décembre. Bref, nous voilà parés à 6h du mat, et on fait une toute petite queue pour récupérer notre équipement de snorkeling.

🦈🐳LE DISNEYLAND DES REQUINS BALEINES 🦈🐳

C’était prévisible, mais on y est allés quand même. L’organisation autour de cette « attraction » enlève beaucoup de charme à l’activité. Beaucoup beaucoup de monde embarque sur les petites embarcations pour aller à 30 mètres du bord. Nous sommes 8 par bateau (apparemment avant c’était encore plus du grand n’importe quoi – j’ose même pas imaginer-, et aujourd’hui c’est plus ou moins contrôlé), et on se retrouve tous au même spot, les bateaux les uns à côté des autres.

On plonge, on nage, on ne doit pas s’éloigner trop du bateau (au risque de d’empiéter sur le territoire du bateau voisin), et pendant ce temps-là, un homme nourrit ces animaux pour être sûr qu’ils viennent nous rendre visite….

Voilà l’ambiance. Après, si on oublie tout ça le temps d’une demi-heure (et la chinoise qui sait pas nager et qui nous met des coups de pieds dans le masque en voulant avoir son super selfie), l’expérience est magique.

😯MAIS C’EST ÉNOOOOOOOOORME !!!!!!!!!!!😯

Pas besoin de beaucoup plus d’explications, je vous laisse apprécier la version 2.0 inoffensive des Dents de la Mer.

PREMIÈRE APPROCHE

PLEINE FACE !

ET À TABLE !

Donc le bilan est mitigé, d’un côté impressionnés et super contents d’avoir vu d’aussi près ces énormes bestioles, et d’un autre un peu écœurés de voir toute l’organisation et le business autour, au détriment de l’animal. Car évidemment, le fait de les nourrir si régulièrement vient à l’encontre de la nature, et les mouvements migratoires en sont bien perturbés. Tous ces requins baleines nourris par l’homme sont concentrés ici et ne migrent plus naturellement…. A vous de juger, si vous voulez ou non tenter l’expérience !

🤔 À PART ÇA À OSLOB ON FAIT QUOI ? 🤔

Et bien pas grand chose ! Nous on s’est rendormis, car se lever à 5h30 c’était un peu trop éprouvant. On a pas été voir la cascade Tumalog, mais parait-il que ça vaut le détour quand même.

On a mangé des bonnes crêpes françaises au restaurant VLK du centre ville, puis le soir on a retrouvé Marie Lou et Farouk (on était sur le même bateau) pour manger une pizza. Soirée sympa, encore une chouette rencontre !

En rentrant, on ramène notre scoot chez le proprio, et là on chope le meilleur tricycle de la ville ! Déjà, il nous fait pas payer 3 fois le prix parce qu’on est blancs, et en plus il nous donne un super plan pour notre itinéraire le lendemain. Y’a un bateau qui part à 10h de Liloan (20 km d’ici), et qui rallie directement le port de Larena, au nord de l’île de Siquijor, exactement là où nous avons réservé l’hôtel. C’est merveilleux ! Et dire qu’on avait initialement prévu de prendre 1 bus pour rejoindre Bato, puis un bateau à Bato (drôle n’est ce pas?), puis un bus jusqu’à Dumaguete, puis un bateau jusqu’à Siquijor, puis un scoot de Siquijor à Larena….Autant vous dire qu’il nous a carrément simplifié la vie !!!!!!!

Jeudi 20 décembre. On attend le fameux bus pour nous emmener à Liloan, mais on l’a raté de peu et le timing commence à être serré pour être sur le port avant 10h alors on prend un tricycle pour nous y emmener. On lui explique qu’on aimerait prendre ce fameux ferry, et il a tout donné pour qu’on y arrive ! Il a tracé à fond la caisse (bon, ne vous inquiétez pas il va peut être à 50km/h maxi) et malgré toute sa bonne volonté, on arrive sur le port après 10h. Mais heureusement, le ferry n’est pas parti, donc on était laaaaaaaaarge pour embarquer à temps ! Merci chauffeur, un vrai champion !

Arrivée sous un ciel très gris sur l’île de Siquijor, que nous explorerons pendant les 4 prochains jours….

Un p'tit mot ça fait toujours plaisir !

%d blogueurs aiment cette page :