Dimanche 17 février. On est passés un cran en dessus en terme de confort de transports de nuit ! Bus direct, climatisé mais pas trop, couchette confortable…. et tout ça depuis Khao Sok. Mais cela ne nous empêche pas pour autant de nous recoucher dès notre arrivée à l’hôtel ! Faut pas déconner !

🤗 RETROUVAILLES ET RENCONTRES À BANGKOK 🤗

À notre second réveil, on retrouve avec plaisir Alex et Liz de Nouvelle Zélande. C’était pas gagné, mais les circonstances de la vie ont fait qu’on était au même moment à Bangkok et que pour fêter ça on a réservé le même hôtel qu’eux ! Nous allons faire un tour au Chatuchak Market, apparemment le plus grand marché de Thaïlande, comptant presque plus de 15000 stands. Donc forcément, on a pas tout goûté, et on a pas tout acheté!

Et ben ça c’était trop bon !

Le piège dans ces marchés est qu’on est vite tentés de goûter à tout !!! Une coconut par ci, une brochette par là, 1 p’tit ananas, un pad thaï, un fried chicken, un mango sticky rice, puis …. on se calme hein ! C’est notre premier jour !

Sur le chemin du retour, nous rencontrons Natacha et sa copine « Anakleta » (oups j’ai oublié le prénom), 2 espagnoles avec qui on ira manger un bout (enfin pas moi car je me suis remplie sur le marché déjà) et qu’on recroisera par hasard plusieurs fois lors de notre séjour à Bangkok. C’est marrant comme dans chaque endroit, il y a 1 ou 2 personnes que l’on croise sans arrêt !

Et dans ce restaurant qui deviendra notre cantine assez rapidement, nous rencontrons aussi Chanel et JC, un photographe (qui est trop trop fort objectivement) en voyage pour le boulot (trop dur ce taff) en compagnie d’un ami et passionné de photo aussi (et oui faut bien être 2 pour porter le matos, boire des bières…) que l’on rebaptisera vite les supers copains de Bangkok.

📇 LA PAPERASSE À BANGKOK – UNE BONNE GALÈRE 📇

Lundi 18 février. Mieux vaut se débarrasser rapidement de la mission « empreintes digitales » pour finaliser le visa canadien ! Donc on se rend dans les services de la Royal Thai Police comme indiqué en ligne, à même de faire le relevé d’empreintes biométriques. Ouais, ouais, sauf que ça c’est « ce qui est écrit sur internet ». Mais la réalité est bieeeeeen différente !

En essayant de se faire comprendre tant bien que mal, on est baladés de bureau en bureau pour finir dans un service qui ne propose que le relevé d’empreintes à l’ancienne ! Car le relevé d’empreintes biométriques est réservé aux Thaï ; si la demande concerne un autre pays, ben non ce n’est pas possible !

ESSAIE ENCORE !

Résultat, je trouve l’agence spécialisée dans les visas canadiens, et …………. il faut prendre un RDV, et le premier dispo est dans 3 jours ! Bon, je crois qu’on aura le temps de profiter de Bangkok, alors on prolonge notre séjour de quelques nuits !

🏙️ LA FOLIE DES GRANDEURS 🏙️

On est dans le quartier alors, on fait le tour des immenses centres commerciaux et on a 3 bricoles à acheter : le MBK, étendu sur 8 niveaux et 330m de long (j’ai pas mesuré je fais confiance à Wiki) dont 1 étage est spécialisé dans les téléphones portables par exemple (je trouve donc facilement un écran de protection ^^). Côté ordinateur, il y a un centre commercial dédié et on voulait jeter un œil aussi : Pantip Plaza.. En revanche, impossible de retrouver les lunettes de soleil de Ced que j’ai paumées….

Business tower

Et il y en a encore et encore, c’est complètement hallucinant ce contraste entre ces buildings qui poussent comme des mauvaises herbes alors que quelques rues plus loin, des centaines de famille sont entassées dans des bidonvilles. Bangkok n’échappe pas à la règle d’inégalité des grandes métropoles : il y a un fossé entre les riches du quartier d’affaires et les pauvres des rives des klongs (canaux)…

🎉 KHAO SAN ROAD – LA RUE COMPLÈTEMENT DÉJANTÉE 🎉

On termine la journée en allant boire un verre du côté de Khao San Road, LA rue à éviter si la nuit vous souhaitez dormir.

C’est une rue très très animée, qui devient piétonne le soir, et allons-y pour le concours du bar qui fera péter le plus de watts, les vendeurs ambulants de tout et de rien et tout le temps, les Happy Hour éternelles, les stands de street food qui pullulent… Ça danse, ça chante dans les rues, ça picole, ça fait la fête ! La musique et les jeux de lumière envahissent cette rue qui change complètement de l’ambiance qu’elle dégage en journée. Gaz hilarant? Scorpions grillés? Mango shake? Brochettes de poulet? Cocktails à moitié prix? Ping Pong Show? C’est à Khao San Road que ça se passe !

C’est à peine exagéré ^^

En revanche, à minuit pétantes, tout le monde dégage, on coupe le son (et on remet pas le son) et hop hop hop, vous finirez votre verre demain ! Ça rigole plus là ! D’autant plus que le 19 février est un jour spécial, en référence à Buddha, où il est strictement inderdit de consommer et vendre de l’alcool : Makha Bucha.

Enfin voilà, c’est pas du tout le genre d’endroits qui me fait rêver, mais c’était l’occasion de ressentir cette ambiance déjantée, de voir un autre Bangkok, tout en buvant un verre avec les copains.

👣 18 KM À PIED ÇA USE PAS QUE LES SOULIERS 👣

Mardi 19 février. Avec grand plaisir, on rejoint les copains Chanel et JC pour passer la journée ensemble. Et quelle journée ! Si on avait su, on aurait pas venu (mais noooon j’rigole).

🧘‍♀️ MAKHA BUCHA 🧘‍♀️

C’est donc un jour très important chez les bouddhistes – le Makha Bucha – qui commémore le jour où 1250 disciples se sont réunis pour écouter le 1er sermon de Buddha. De minuit à minuit, interdiction formelle de vendre de l’alcool dans les rues : ni dans les bars, ni dans les restos, ni dans les supermarchés, ni dans les épiceries de contrebande. Et là dessus, je peux vous dire qu’ils respectent cette règle à la lettre ! Un peu plus que la règle du « on s’arrête au feu rouge ». Donc on boira de l’eau, et pas qu’un peu !

On se dirige à pied (vous verrez ce sera le mot d’ordre de la journée) vers le Grand Palais, et les chauffeurs de tuk tuk nous interpellent en disant que tout est fermé aujourd’hui. Hummmm, comment vous dire? On ne fait pas confiance à 100% à ces arnaqueurs de tuk tuk (mais y’en a des cool), ils veulent juste nous balader dans un autre endroit à la place ! Donc on y va !

👑 GRAND PALAIS À MOITIÉ 👑

Mon œil que tout est fermé ! C’est plutôt grand ouvert, l’accès est gratuit, mais c’est vrai qu’on ne peut pas visiter l’intérieur des temples, et notamment le Buddha d’émeraude (qui est en fait en jade). C’est pas grave, les extérieurs sont déjà impressionnants, alors on prend quelques photos (sans copier les angles de vue de Chanel, ah non non) et puis on poursuit notre chemin vers Chinatown.

🇨🇳 CHINATOWN : EUH … ON A CHANGÉ DE PAYS NON ? 🇨🇳

On a encore eu le droit au coup d’esbrouffe du chauffeur de tuk tuk, qui nous dit que tout sera fermé à Chinatown et il nous dépose vachement loin de là où on a demandé. Et ben oui, faut bien qu’ils viennent de quelquepart les 18 kms à pied non?

Ce quartier s’étend sur des kilomètres et des kilomètres et c’est vraiment chouette à traverser. Nous sommes parachutés dans une autre dimension et tous nos sens sont en éveil. C’est le plus grand quartier chinois en Asie, et vraiment il vaut le coup d’œil.

On marche à travers les ruelles étroites, les marchés couverts, découverts, et on ressent une atmosphère unique. Vous trouvez tout ce que vous voulez ici ! Evidemment si vous pensez 5 minutes à la planète, ça fait mal, car dans ce quartier on peut parler de sursursurproduction de plastique…..et le tri, le recyclage tout ça en Thaïlande on est pas au top.

On passe du marchand de trousses au vendeur de tissu, du stand de décorations à celui des enceintes, et évidemment de la nourriture à profusion ! C’est quand même un autre monde ! Mais qu’est ce qu’on a chaud!!!! Les rues sont étroites mais bondées, et tu te demandes vraiment comment la moto arrive à passer là dedans, sachant que nous avons déjà du mal à nous frayer un passage ! Ah la magie de Chinatown !

On s’arrête manger un bout, siroter un thé dans l’une de ces fameuses boutiques de vente de thé, et nous tombons sur la célèbre grande avenue du quartier avec toutes ces enseignes démesurées.

Changement de proportions après les étroites ruelles

⚖️ WAI TRAIMIT OU 5,5 TONNES D’OR MASSIF ⚖️

On s’éloigne alors de ce grouillement d’êtres humains pour respirer un peu mieux (l’air pollué de Bangkok), en direction d’un Buddha qui se différencie par son poids déjà. Il est recouvert non pas de feuilles, mais de plaques d’or massif sur TOUTE sa surface. Ce qui nous amène à la modique somme de 5,5 tonnes ! Comme on dit, on se serait contentés du p’tit doigt nous !

🚤 DES BERGES DU KLONG AU SOMMET DE LA TOUR BAIYOKE 🚤

L’un des objectifs de la journée de Chanel (et oui on oublie pas qu’y’en a qui bossent!) était de se rendre au sommet de la tour Baiyoke. On passera rapidement sur la p’tite querelle du vieux couple de potes se balançant des « mais j’te dis qu’elle est par là ! » « ah mais non, je le sais mieux que toi j’y ai été ! » qui nous aura fait bien marrer quand même, car pour une fois nous ne sommes pas les entêtés qui n’avons jamais tort! Merci les copains pour la scène de ménage !

Mais dans tous les cas, cette tour n’est pas à côté. On repasse à l’hôtel des garçons déposer un peu de matos, et on décide de prendre un tuk tuk puis un bateau qui traverse les canaux (appelés klongs) pour aller dans le bon quartier.

Ouais ben ça bouge dans le tuk tuk alors c’est pas net !

Sur les berges des klongs, c’est une autre ambiance, un autre décor. Des familles vivent là, avec trois fois rien, sous des tôles ou des morceaux de bois, et on se demande bien comment tout ça tient le choc.

Nous arrivons à proximité du quartier d’affaires, où c’est au tour des tours d’envahir le décor.

🌃 BAIYOKE SKY TOWER II 🌃

C’est parti pour l’ascension de la plus haute tour de Bangkok, juste un peu avant le coucher de soleil. Mais à cette heure-ci, on repose nos jambes et on prend l’ascenseur. Déjà à l’étage 77 la vue est sympa!

Etage 77

Vous vous en doutez, la vue au sommet est imprenable et la lumière permet de faire de chouettes photos. Voici les clichés de Chanel, c’est cadeau et si vous aimez son travail, rendez-vous par ici sur sa page FB !

Bon, on encore pas changé de journée, alors toujours pas de bière ! Donc la boisson offerte avec le ticket sera un cocktail sans alcool et puis c’est tout ! Ça va aller les garçons…

On se mange un bout dans notre cantine habituelle, le Pui Restaurant, pour clore cette éprouvante mais superbe journée. A bientôt les copains !

Le selfie bien pourri du soir

👀 LE TOUR DES TEMPLES 👀

Mercredi 20 février. Bangkok est sacrément bien placée en terme d’architecture bouddhiste. Au delà du Palais Royal, il y a des immenses statues de Buddha représentées dans différents temples, et nous avons choisi de visiter Wat Arun et Wat Pho.

WAT ARUN

On commence fort avec le Wat Arun immensément beau, recouvert de fines mosaïques qui embellissent d’autant plus le monument…

Et voilà un petit peu de poésie dans ce monde de brutes.

WAT PHO ET SON RECLINING BUDDHA

Très courant en Asie, et dans les pays bouddhistes, la représentation de Buddha couché, appelé le « Reclining Buddha ». Mais celui-ci il est quand même balaise !

Sinon, on retrouve une très belle architecture, une fois de plus, avec des sculptures et autres statues plus modestes…

Juste à côté se trouve une résidence des moines, que l’on a pu photographier discrètement.

On rentre à l’hôtel en prenant le bateau orange (très peu cher et qui dessert les principaux « ports » le long de la rivière) et on se trouve au milieu d’un grand match de Kung Fu Volley ! Vous vous demandez ce que c’est ? Y’a plus qu’à mater la vidéo en fin d’article 🙂

🖐️ LAST DAY IN THAÏLAND 🖐️

On ne pourra pas dire que cette dernière journée sera un sans faute mais le principal est fait ! J’ai réussi à envoyer mes empreintes biométriques pour le Canada ! Et c’était quand même un sacré objectif !

Suite à cela, nous avons enchaîné les échecs en commençant par le Hard Rock Café. C’était vraiment dégueu (nous qui voulions nous faire un p’tit plaisir et ben c’est raté).

Nous attendons ensuite le bus pendant plus d’une heure pour rejoindre l’école de massage de Wat Po, très réputée pour sa technique particulière, et hautement recommandée par Alex et Ksenia rencontrés à Pamilacan. Voyant l’heure tourner, on se décide à prendre unE mototaxi pour éviter la circulation et arriver en temps et en heure sur place.

Heure de pointe à BKK

Mais même 1h15 avant la fermeture, on nous dit que les masseuses sont rentrées chez elle, qu’il n’y a rien à faire mais ce n’est pas possible pour ce soir. J’ai essayé ma p’tite tête de chien battu et l’argument « c’est notre dernier jouuuuur » mais cela n’a pas fonctionné. On rentre donc bredouille, le dos tendu, mais avec un chauffeur de Tuk Tuk trop rigolo !

Dernière course

C’est con, car on avait du choisir entre le match de boxe thai et le massage et du coup ni l’un ni l’autre ne sera possible. Bon ben, y’a plus qu’à récupérer notre lessive et aller dîner pour la dernière fois avec Alex et Liz, dans notre cantine préférée. Et pour la peine on s’est fait péter le ventre !

▶️ BONUS VIDÉO : UN PETIT APERÇU DES TRANSPORTS À BANGKOK ▶️

Vendredi 22 février. Nous prenons le bus direction Siem Reap au Cambodge, avec un passage de frontière les doigts dans le nez ! On vous raconte ça tout bientôt, ainsi que la découverte des temples d’Angkor

Découvrez encore plus de photos de Bangkok ! RDV dans la Galerie Thaïlande - Khao Sok et Bangkok

Un p'tit mot ça fait toujours plaisir !

%d blogueurs aiment cette page :